lundi 2 septembre 2019
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Yann Moix : Enfin Nabe !

Ça y est ! Il y est arrivé ! Le petit singe raté d’Orléans a réussi – croit-il ! – à devenir son idole de 1985 : un vrai écrivain maudit « antisémite »… Le problème c’est qu’avec Moix il n’y a plus de guillemets et il y a même un autre mot en bonus : révisionniste… Cela suffira-t-il à lui faire dépasser le jeune Nabe d’Apostrophes qui déclencha sa vocation d’écrivain lorsque le petit Yann était âgé de 17 ans, révélation qu’il a toujours essayé d’enfouir ?… Pas sûr, car la punition infligée au sinistre Moix, nul en tout sauf en plagiat, expert en foirages tous azimuts et en mauvais combats, risque d’être annulée par sa récupération totale par tout un système littéraire et journalistique corrompu qui va le sauver de ses « erreurs de jeunesse »… Moralité : n’est pas Nabe qui veut (ou qui ne veut pas…) ! Et même : ne hait pas Nabe qui veut !…

 


Tout sur Moix dans Les Porcs 1

De nombreux journalistes se réveillent ! Ils veulent tous savoir ce qui peut bien y avoir dans ces fameux Porcs dont ils ont entendu parler. Hélas, le livre est épuisé. Ils avaient deux ans et demi pour se le procurer, ils ont attendu qu’il n’y en ait plus pour s’intéresser à la monumentale saga de Nabe sur son époque. Certains croient que c’est un journal, d’autres, encore plus mal informés, regrettent que Moix ne soit pas déjà un personnage de roman… Mais c’est fait ! Et en plus, ce n’est pas dans un roman !
     Heureusement, Nabe’s News est généreux et diffuse en PDF les chapitres concernant l’ennemi public numéro 0 du moment. Et tout cela n’est encore rien car dans Les Porcs 2, les médias et autres journalistes auront de quoi se rattraper (et se régaler)…

 


Courrier

De : Georges Gabet
Date: lun. 8 juil. 2019 à 12:39
Objet : Purée
Purée ! Je m’étais arrêté sur le lolo gauche plein de purée d’Alexandra sur la plage (de Lacanau en plus, on dirait) pour vous écrire un mail : c’est parti tout seul, j’ai pas eu le temps de finir ! Le mail, je veux dire. Geste artistique énorme, j’allais vous faire part des doutes de ma mère qui vous trouve mégalo (peuh ! la jalouse), qui dit que vous vous foutez de la gueule du monde. Peu importe ! Bon, j’y retourne. Il y a beaucoup de choses à dire, mais il faut prendre le temps.