dimanche 16 février 2020
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Quand les ringards prennent de la bouteille

Encore une mauvaise idée de Patrick Besson ! Il les accumule. Il y a trente ans, pour la fin de l’année 1989, c’est Jean-Paul Bertrand, patron des éditions du Rocher, qui avait eu la bonne : convoquer 9 jeunes « écrivains » (les guillemets sont là pour distinguer les vrais des autres) à venir passer une journée, une soirée et une nuit à l’hôtel Meurice afin d’écrire chacun un texte improvisé sur place sur les années 1980 qui s’achevaient. Les copies étaient ramassées avant le grand dîner par l’imprimeur repartant illico pour les composer et les imprimer. Résultat : deux jours après, le livre 10 ans pour rien ? (édition du Rocher évidemment) était dans toutes les librairies. Les hébergés éphémèrement dans le palace, et que la presse rangeait hâtivement dans les « néo-hussards », étaient : Patrick Besson, Éric Neuhoff, Jean-René Van der Plaesten, Olivier Frébourg, Alain Bonnand, Frédéric Berthet, Jean-Michel Gravier, Thierry Ardisson, et… Marc-Édouard Nabe !
     Si ce dernier avait accepté, en pleine période de L’Idiot International, c’était parce que ce soir-là aussi il signa avec Jean-Paul Bertrand le contrat de l’édition de son Journal Intime, collaboration fructueuse sur le plan littéraire qui allait les amener tous deux à écrire et à publier plus de quinze livres dans les quinze années suivantes…

 


Archive : Vernissage de la première exposition de Nabe (Turqueries), 17 septembre 1992

Plus d’un an avant Tohu Bohu, le film (1993), Fabienne Issartel avait tourné un « reportage » lors du vernissage de l’exposition « Turqueries » de Nabe en septembre 1992. Malheureusement, un problème technique a rendu la vidéo floue, voilà pourquoi elle n’avait pas été montée ni montrée. Nabe’s News la diffuse quand même à titre de document précieux car dedans apparait un nombre impressionnant de personnages (amis, futurs amis, futurs ex-amis, famille, fans, futures vedettes, futurs morts…) comptant dans les œuvres de MEN…