jeudi 27 décembre 2018
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Pas cool, Pacôme !

Pacôme Thiellement n’en loupe pas une, ou plutôt il en loupe toujours un, et toujours le même, et exprès !

Le vendredi 19 octobre 2018 au LEGALIZE, se tenait une sombre soirée « animée » par le gourou gnostique récupérateur de toutes les références nabiennes et autres… Il fut, comme d’ordinaire, badé par les déchets post-hara-kiriens de la faune alternative qui n’ont rien à voir ni avec Hara-Kiri ni avec le professeur Choron. Il s’en est fallu de peu qu’après avoir égrainé les titres des textes indispensables à lire, selon lui, pour comprendre l’esprit choronien, Pacôme s’en tire sans que LA référence « obligée » ne sorte à l’air libre de ce bouge.
     Ce « peu » s’appelle Fabienne Issartel et ce n’est pas rien, c’est même quelqu’un ! La grande fidèle Fabienne, dont on connaît hélas ses indulgences pour le porc Thiellement, ne pouvait pas laisser passer sous silence son grand ami Marc-Édouard Nabe. Elle osa le citer dans une gêne générale et les ricanements du faux-cul Arnaud Baumann. On verra dans cette vidéo l’atmosphère se fendre du petit dialogue suivant :

Pacôme Thiellement. – Vous pouvez aussi prendre le livre des mémoires du professeur Choron, parce que non seulement, comme le dit Alexandre, ça parle aussi de toute sa jeunesse, et ça raconte l’histoire de HK de façon extraordinaire. Il y a eu quelques livres qui ont raconté l’histoire de HK, quelques grands livres, quelques grandes autobiographies ; celle de Cavanna, Bête & méchant, il y a eu celle de Odile, la femme à Choron, mais qu’est pas rééditée, qu’est pas facile à trouver. Celui-là (l’ogre roux châtré brandit Vous me croirez si vous voulez) et puis le Delfeil sur HK Hebdo. Avec ça, vous avez vraiment le point de vue, l’histoire d’HK de l’intérieur…

Fabienne Issartel. – Il y a aussi, si je peux me permettre, dans le Journal de MEN, il y a une sorte d’histoire d’HK dedans…

Pacôme Thiellement. – Mais c’est plus les années 80, c’est après.

Fabienne Issartel. – Oui, mais quand même ! Ne l’oublions pas… Et n’oubliez pas le livre de Pacôme !

Olivia Clavel. – Elle est gentille… Elle est gentille…

À voir : Printemps, de Fabienne Issartel, tourné 1996, avec Nabe et Hélène à l’apogée de leur couple.


Printemps, un film de Fabienne Issartel et Laurent Charpentier, avec Solveig Dommartin, Hélène, Nabe, Schlingo, le docteur Tallet…