lundi 19 octobre 2020
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Courrier

De : Pierre Morel
Date: sam. 13 juin 2020 à 04:47
Subject: Formulaire de contact : Eclats
To:

Bonjour,
Est-il possible d’acheter la vidéo de l’éclat avec la Libanaise, qui a été supprimé depuis un moment. c’était un merveilleux éclat qui me manque.
Merci,
Pierre

*

Bonjour Monsieur Nabe,

j’espère m’adresser directement à vous. Mon nom est Montironi et je porte les stigmates de ma race ici en Belgique, les effets de la mine et de la grisaille sont ancrés en moi. Aussi j’ai gardé la simplicité des joies primaires et suprêmes de ma condition : création et culture, travailler la terre, lire peindre et écrire. Comme vous, j’ai toujours excrété la culture que l’on nous vend à longueur de temps. J’ai bossé dans une librairie, en ayant l’intime conviction d’apporter quelque chose à la désacralisation de tout, que pour en vomir. J’ai arrêté depuis. Ils m’ont tué. Esseulé dans ma campagne, dans une solitude psychique absolue, je suis biphasé, à moitié mort mais pourtant toujours accroché à cette quête d’absolu par la création. Les gens s’en carrant ici, je me dis que je suis profondément malade. Pourtant, la force vitale ancrée en moi se veut plus forte d’année en année. Quelque chose de nicher, qui veut faire sauter cette comédie.

Je suis né en 1985, malheureusement, j’aurais préféré avoir pris part à cette misérable marche humaine bien avant, à l’époque de Kandinsky, Duchamp, Nietzsche, Soutine mais la Providence ne fut pas totale pour moi l’occidental dont la machine veut rendre toujours plus grasse la pensée, elle m’a envoyé dans le postmodernisme. Dans une famille extrêmement pauvre spirituellement, pour qui l’Art n’avait aucune valeur au quotidien. Ils étaient bien le fruit de leur époque. A l’image de la masse. Pourtant, comment faire pour nous surpasser si ce n’est en nous transcendant nous-mêmes ? Il nous faut des valeurs fortes, pourtant c’est du Divertissement et de la bêtise à laquelle nous sommes exposés journalièrement. Très jeune j’avais saisi le piège, mais je suis quand même tombé dedans par la pression économique, cela a été une erreur fondamentale. J’aurais du me révolter, quitte à finir dans le dénouement le plus total. Mais aujourd’hui, l’heure de la revanche à sonner. Et j’aimerais, si vous trouvez que j’en vaux la peine, vous offrir l’une de mes toiles. Ce serait une modeste rétribution pour la force que vous m’avez apportée. Les âmes libres sont mortes, vous êtes un survivant.

Vous pouvez y jeter un oeil ici https://www.instagram.com/jules_atarax/?hl=fr

Dantesquement,

Julien Montironi

*

De : Heto Chevalier Maximilien
Date: mer. 16 sept. 2020 à 23:33
Subject: Formulaire de contact : Remerciements et petite demande
To:

Monsieur Nabe,

Je m’appelle Maximilien et j’ai 22 ans, je suis poète et éditeur.
Je vous ai découvert il y a environ 6 ans, par le biais de votre père Marcel Zanini, à qui j’ai écrit dernièrement et qui m’a très aimablement répondu.
Votre oeuvre me paraît indispensable dans l’emprise des pouvoirs publics sur la société actuelle.
Je vous ai lu, chez les éditions du Rocher puis en auti-édition comme vous le qualifiez vous-même.
J’ai ouvert les yeux sur beaucoup de problèmes mondiaux, et je me suis mis à lire Céline, notamment les pamphlets qui ont été publiés par Rémi Ferland à Quebec sous le nom d’ « Ecrits Polémiques » aux éditions huit.
J’ai appris à aimer Céline, grâce à vous, et je ne trouve pas les mots pour vous remercier. Le style célinien, que ce soit dans ses romans ou dans ses pamphlets me paraît d’une exigence parfaite, d’une grande intelligence et clarté sur l’Histoire de l’Humanité.
Je partage vos interrogations sur les « races », même si ce mot ne m’est pas commode. Je le qualifierai plutôt d’ « ethnies »…
Je vous ai longtemps suivi chez Frédéric Taddeï, et je vous considère aujourd’hui comme un des plus grands écrivains contemporains.
Votre verbe, votre manière d’écrire réhabilitent le style de beaucoup qui nous ont quitté.
Votre talent m’accompagne de jour en jour.
« La vengeance de Choron »… Je crois que nous sommes d’accord sur ce point…
J’aimerais beaucoup vous demander s’il vous aurait été possible de m’envoyer une dédicace… voici mon adresse afin que je vous envoie une enveloppe timbrée afin que vous n’ayez pas à payer les frais de port?

Je vous remercie pour l’éclaircissement que vous m’avez donné sur le monde, la vie et le reste.

Vous êtes un très grand Monsieur et je vous respecte infiniment,

Cordialement,
Maximilien HETO CHEVALIER d.P.

*

De : Aghattas
Date: ven. 25 sept. 2020 à 10:47
Subject: Formulaire de contact : Excuses
To:

Mr NABE
Je vous prie, en mon nom et je me permet de le faire au nom de la oumma, d’accepeter nos salutations, notre respect ainsi que notre pardon, pour le traitement dont vous avez été victime injustement de la part de certain de nos frères mal guidés, ou influencés. Votre sincérité et amitié mériteraient que nous vous défendions comme vous nous avez défendus et aimés. MERCI, QU’ALLAH NOUS GUIDE.

*

De : Nicolas Georges Gabet
Date: lun. 31 août 2020 à 17:08
Subject: Formulaire de contact : L’âge du Christ
To:

Bonjour à vous. Je suis en train de lire L’âge du Christ… C’est génial ! Ca me remplit de joie, ça me fait rire ! Ca me rappelle des choses… Déjà, j’ai cru que j’avais à découvrir la foi, voire à me convertir, mais quelle nouille, moi. Je suis baptisé catholique ! J’ai toujours été chrétien. Seulement, j’ai oublié… beaucoup de choses. Fut-ce un traumatisme ? Que s’est-il passé ? Je me souviens très bien, tout gosse, j’étais on ne peut plus croyant. J’étais convaincu, certain de la présence perpétuelle de Dieu, il n’est jamais parti. Il n’était pas mort. A l’école primaire, je punissais mes camarades par des châtiments ! Je m’en souviens, je parlais comme ça : « Tu mérites un châtiment ! » … Et puis, que s’est-il passé ? Les hontes, les humiliations… Voilà pourquoi je me suis rebellé contre ma propre foi. J’ai arrêté d’aller à la messe, avec soulagement, certes, après la fois où ma sœur, enfant de choeur comme moi, m’avait poussé à hurler « AMEN ! » de toutes mes forces, pendant la messe de Noël, à la fin du sermon du curé. Qu’est-ce qu’elle a ri ! Mais moi, après ça… Terminé. Que s’est-il passé… Pourtant, je n’ai jamais arrêté de croire en l’Omniscience ! J’ai toujours voulu qu’on sache tout et tout ce que je pense, et que ça ait fait flippé ma connasse d’ex-copine bouddhiste est plutôt bon signe. Voilà. Enfin, je vais retourner à la messe, maintenant, ou plus tard, dans peu de temps. Déjà, je me retrouve parfois à genoux devant Marie-Madeleine, comme par réflexe. Quand je suis complètement ivre, malheureux, et que je passe devant elle, systématiquement je me mets à genoux et je prie, puis je rentre chez moi. Ce qui prouve que je n’ai pas vraiment perdu la foi. Voilà pourquoi je me suis autant paumé… J’ai enduré la bêtise de la fausse rébellion contre une Eglise en ruines… Maintenant, à l’abordage ! Bien à vous

*

De : Julien Cassel
Date: sam. 1 août 2020 à 13:12
Subject: Formulaire de contact : Patience 4
To:

Marc-Edouard,

Patience 4 : son prix m’avait rebuté – plus précisément : je ne pouvais pas me permettre cet achat lors de sa sortie…
Le confinement (et ses économies) m’aura permis de me l’offrir ; Patience 4 : mon cadeau de déconfinement !
Que j’ai reçu hier. Et quel cadeau !
N’ai pas encore lu l’édito (je me le garde pour plus tard).
Mais je l’ai feuilleté.
Bravo. C’est bien porno, pas de doute ; mais aussi hyper courageux, vrai, brut, touchant. Ni vulgaire ni m’as-tu vu, bizarrement.
Wahou. C’est amoureux sexuel ! Naïf.
L’investissement total de vous deux. Respect.
Adam et Ève ; s’ils avaient pu photographier leur chute.
Ou Don Quichotte et Dulcinée du Toboso ; s’ils avaient fait l’amour…
La photo de quatrième de couv’ est de toute beauté et, ma préférée, c’est celle avec le chat… avec un bout de vous deux !
Antoine d’Agata, Henri Maccheroni et Araki : vous connaissez ces photographes ?
Et connaissez-vous l’écrivain Claude Louis-Combet ? J’aimerais vous offrir l’un de ses livres. Un jour, qui sait ?
Peu importe.
Votre démarche est vaillante ; exceptionnelle : bravo de tenir (je ne sais pas comment vous faites).
En espérant que vos procès ne tueront pas Les Porcs ; en espérant plein d’autres livres de vous.

Merci.

J.C.

*

De : Rasset Zeggane
Date: mer. 17 juin 2020 à 12:59
Subject: Formulaire de contact : Demande particulière
To:

Bonjour Marc-Edouard Nabe,

Ma requête est simple. Comment faire pour lire vos livres quand on a pas assez d’argent pour se les offrir. Surtout quand ces derniers représentent un soulagement vital dans notre vie au quotidien. Je vous propose de me les faire à un prix calculé au smic algérien étant donné que je suis en Kabylie car je n’ai vraiment pas les moyens de me les offrir et j’ai vraiment besoin de leur lecture. (quelque chose comme 200 dinars le livre serait parfait). J’espère que vous me comprenez.

Sachez que je suis ouvert à toute proposition et que je m’engage à protéger vos livres de la copie ou de la diffusion autre que par le moyen de votre site.

Cordialement,

*

De : Allard
Date: mar. 2 juin 2020 à 14:18
Subject: Formulaire de contact : Calypso
To:

M. Nabe,
je suis une jeune femme de 29 ans qui vit au Québec, Montréal, mon auteur préféré est Léon Bloy, j’ai écouté toutes vos interventions à la télé via Youtube, je lis tous vos articles et vos livres, et ce que je veux vous dire vraiment c’est que je m’identifie à vous et votre existence me réchauffe le coeur. Ça peut sembler un peu fou de vous le dire, mais j’ai passé près de la mort et plusieurs malheurs s’abattent sur moi depuis. Votre virulence et votre humour me revigore.
Sincèrement,
Andréanne Allard

*

De : Mathieu Durand
Date: mer. 10 juin 2020 à 14:26
Subject: Formulaire de contact : Michel Roques
To:

Bonjour,
Je suis journaliste et je fais notamment partie des programmateurs du Club Jazz à FIP.
Je fais des recherches sur Michel Roques, en particulier sur le mystère de sa disparition, et je sais grâce à Nabe’s Dream que Marc-Edouard Nabe l’a fréquenté dans les années 80.
J’aurais voulu savoir s’il accepterait de partager quelques souvenirs.
Merci beaucoup et bonne journée,
Mathieu Durand

PS : Délectation de l’article Caroline Fourest sur Wikinabia !
Et un Prince/Floyd dérangeant à souhait, à tous les niveaux, voilà une pièce d’art contemporain !!! C’est encore plus inregardable que les vidéos de Daesh, peut-être à cause de l’absurdité du geste, sans conviction, sans revendication, de Chauvin, mis en valeur par ce funk délirant qui est aussi rien à voir que parfaitement raccord. Personne n’y comprendra rien évidemment… Bon, moi ca m’a retourné les tripes…!