vendredi 18 décembre 2020
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Galerie Herbin

L’excellent peintre Auguste Herbin (1882 – 1960) qui se fera connaître dans son âge mûr par des tableaux abstraits et sophistiqués dont certains n’auront pas trop à rougir devant des Kandinsky ou des Mondrian (à peine rosir…), a commencé par une sorte de post-impressionisme fauviste, jusqu’à ce qu’il rencontre Picasso qui lui balaie tout ça…

Heureusement, en 1907, Herbin a eu le temps de trainer du côté de la place Maubert et de brosser une splendide vue de la rue Frédéric Sauton qui n’est même pas signalée dans le titre de l’œuvre : « Place Maubert » (1907)… Plus rien ne surprendra Marc-Édouard Nabe et son équipe, puisqu’en regardant bien on reconnaît parfaitement la Galerie Nabe, dans la même rue, à la même place, et dans le même immeuble. Tous les détails y sont, les vitrines, la porte en ogive, et même la couleur verte qu’Herbin a reproduite et qui confirme que la galerie dans son apparence n’avait pas, en 2015 quand Nabe l’a occupée, changé depuis, donc, 1907 !
     On peut même aller jusqu’à rêver qu’Arthur Rimbaud, qui lui aussi avait pris ses quartiers place Maubert au milieu des clochards (peut-être avait-il sympathisé avec l’ancêtre de Darius !), a pu également passer devant la future galerie dont il n’est pas impossible que la devanture ait été déjà verte en 1871, c’est-à-dire 35 ans à peine avant qu’Herbin l’ait peinte et qu’il en soit ici remercié !