mercredi 29 août 2018
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

L’affaire des pamphlets de Céline, suite (encore !)

Antoine Grégoire (Lignes de crêtes) n’en est pas resté là dans sa haine anti-célino-nabienne. Le 3 juillet 2018, il est venu avec sa petite bande d’antifascistes dans les locaux de Sciences-Po où se tenait une, aberrante d’ailleurs, conférence sur la réédition des pamphlets ! Plus de six mois après…
     Aréopage choisi : Pascal Ory, Pierre Assouline, Régis Tettamanzi et au centre de cette triste Cène, Antoine Gallimard, Jésus impavide, accompagné de son saint Jean debout, Maître François Gibault.
     Le crétin de Lignes de crêtes est monté au créneau en plein débat pour lire un mini pamphlet à l’adresse d’Antoine Gallimard, le vilain éditeur de l’ignoble antisémite impardonnable, Louis-Ferdinand Céline, mais aussi de son « plagiaire Marc-Édouard Nabe » qui, comme Céline jadis avait fait l’éloge des nazis, fait aujourd’hui celui de Daech. Confusion typique dans les rangs des antifas… Personne n’a pu bouger car juste après le laïus, le courageux jeune homme s’est éclipsé. Dommage, on aurait bien voulu entendre comment Antoine Gallimard se serait défendu de l’accusation de prolonger « l’ignominie » de Céline par celle de Nabe. Aurait-il fait porter le chapeau à Sollers en disant que personnellement il n’a jamais été d’accord pour publier et soutenir l’auteur de Lucette ? Ou bien, au contraire, aurait-il assumé en se disant fier d’avoir publié quelques livres de M.-E.N. dont celui-ci a récupéré les droits sans encombres, et qu’il était toujours prêt à recommencer un jour, Daech ou pas Daech, ce qui est important c’est le style, etc. ?… La réponse est dans la question, dans un grand éclat de rire lucide !