vendredi 7 juillet 2017
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Le Monde copie Nabe’s News

Abu Jamal revient et dévoile comment son article dans le précédent numéro de Nabe’s News a influencé l’article du Monde « validant » ce qu’on appelle désormais le « communiqué à Nabe »…

Dans son édition du 28 juin 2017, Le Monde, torchon pour imbéciles français, a publié un article d’« investigation » revenant sur l’affaire du communiqué califal, que j’avais étudié et authentifié, le premier officiellement, pour Nabe’s News. Force est de constater que mon article n’a pas laissé indifférent : il s’agit de la source principale de l’article des deux journalistes du quotidien. Raclures de plagieurs racistes, vous pensiez sérieusement que nous ne vous démasquerions pas ? C’est maintenant à vous d’y passer, tous débiles et fragiles que vous êtes.
Julia Pascual et Soren Seelow sont à l’origine de cette « recherche », apprend-t-on…
La première est une féministe chargée des dossiers judiciaires, écrivant aussi pour Causette, qui se désole des dépressions que ressentent un nombre grandissant de gentils flics pleins de convictions ainsi que des violences sexuelles subies par les femmes militaires françaises. Ce qui choque son coeur d’ « humaniste », çe ne sont pas les exactions policières quotidiennes, de Zyed et Bouna à Adama Traoré en passant par Théo… Ce ne sont pas non plus les violences sexuelles, les tortures et les massacres subis par les populations occupées par l’armée française. Évidemment, mademoiselle Pascual sait parfaitement qu’on ne compare pas les larmes des Blancs au sang des Musulmans…
Le second est un faux beau gosse qui dit s’intéresser au djihadisme. Il a l’esprit « fin » : les évènements essentiels qui méritent son intérêt, c’est à la fois l’Islam combattant et… l’affaire Bayrou. Dans son crâne, les deux méritent une attention similaire : pour lui, leurs portées ne diffèrent pas vraiment. Bayrou, c’est quand même le gouvernement de la France, pense-t-il. L’Islam, c’est quand même le combat pour le gouvernement du monde, lui rappellerons-nous. Dans un article du 30 juin, Seelow tente même d’expliquer les rouages psychologiques à l’origine de l’action jihadiste : frustration, culpabilité, etc. Le jihad comme maladie mentale, mais jamais comme un véritable choix politique ! Les Musulmans morts sous les frappes occidentales depuis des décennies ne seraient qu’un argument pour leurrer les jeunes recrues… L’EI, en fait, c’est des types qui manipulent de loin des paumés pour qu’ils butent un maximum d’occidentaux juste comme ça, par goût morbide du sang et de la mort, imagine-t-il… C’est vrai que lorsqu’on lit son article qui a suivi la semaine suivant l’attaque et qui relate la surveillance « en dents de scie » d’Adam, on se dit que les flics ont bien besoin qu’on les éclaire un peu…
Ce sont donc ces plumes, si on peut dire, ne pouvant attester d’aucune connaissance sérieuse relative à l’Islam, et dont on vient de prouver le retard intellectuel patent, qui se seraient chargées d’authentifier le communiqué… Ben voyons ! Leurs arguments : le texte a été retrouvé sur l’ordinateur du martyr et le fusil d’assaut présent sur le montage reçu par Nabe a été retrouvé dans le véhicule de Djaziri. Tout porte donc à croire qu’il en est l’auteur. Bravo les mecs pour ces déductions ! Si ces informations sont utiles, il en est autrement de l’analyse de fond livrée par Pascual et Seelow. Ils sont tout d’abord surpris de deux « qualités » du communiqué : l’orthographe parfaite et la structure cohérente du texte. En voilà deux qui n’ont jamais lu Dar al Islam ou Rumiyah… Et non, l’Islam, le vrai, n’est pas un bastion d’attardés… Méprisants et bien racistes que vous êtes : comment un arabe jihadiste, autant dire un animal, pourrait-il faire preuve d’une intelligence quelconque, vous demandez vous ?… Vous vous permettez d’être arrogants, alors que c’est de moi, Arabe musulman radical comme les membres de l’Unité Al Roumi, que vous avez pris nombre de vos informations, bande de chiens…
Vous saviez peut être ce qu’était une kunya avant mon texte, incultes de journaleux français ? Vous êtes surpris par celle choisie par le frère (al Roumi) du seul fait de votre connaissance élargie en la matière ? Vous déduisez seuls que le communiqué constitue un ultimatum, comme nous l’affirmions dans notre texte, et contrairement à l’analyse d’un djihadologue de renom ?

     Vous nous avez lu ! Et vous n’êtes pas les seuls… Un petit cochon djihadologue en a fait de même : il s’agit de la balance hérétique Romain Caillet. Celui-ci se questionnait, en plaintes jalouses sur Twitter, sur l’authenticité du texte : pas assez de références religieuses au goût de l’expert. La balance a changé d’avis ! Il affirme maintenant qu’il y a, en effet, des « références implicites à des versets » (comme je l’avais démontré) en détruisant au passage la thèse du même article du Monde qui considérait qu’il n’y en avait pas… Et histoire d’être bien sûr de sa lecture et de son copiage, Caillet a commencé à me suivre sur Twitter quelques jours après la parution du Nabe’s News : sûrement pour obtenir quelques informations à partager avec les services de renseignements, comme tu l’as si souvent fait…

Pauvre abruti, plus tu transgresses et plus tu es humilié… Tu es la balance la plus connue du milieu, mais tu t’es tout de même fait assigner à résidence par les renseignements que tu aides ! Même BFM TV t’a foutu à la porte après quelques jours de travail ! Larve, tu en es à te faire retweeter par un compte ouvertement islamophobe (@abd_Charlie) et à te faire interviewer par des types aussi dont l’incompétence n’a d’égal que ton manque de courage, de fierté et d’endurance… Toi qui a vécu auprès de véritables mujahideen, te voilà aujourd hui bras dessus bras dessous avec la brochette la plus immangeable de pseudos experts de l’Islam combattant…
En rang d’oignons, il y a aussi le fameux Nasr, capable de mettre en exergue de son livre sur le Califat une citation de l’infâme colon Albert Camus : autant citer Goebbels au début d’une recherche sur la diaspora juive… Les Arabes (même quand ils ne sont pas algériens) et les pieds noirs, cette grande histoire d’amour… et de soumission.
Vient ensuite le Lemine Ould Salem… parti sur « les traces » du combattant Belmokhtar (comme on part suivre les traces d’un chevreuil). Pseudo expert sur ce dernier, Lemine a un esprit à la Seelow : si le jihadisme fait son actualité, les tricheries aux épreuves du bac sénégalais aussi, tout comme le racolage béninois passant désormais par les smartphones (quand même !). Grotesque !
Et enfin, le très cher David Thomson, celui qui préfère donner la parole aux renégats du véritable Islam, en alimentant à lui tout seul une grande partie de la propagande anti jihad dans son ouvrage Les Revenants… Pauvres chous, les déçus du front, ils s’imaginaient être accueilli avec du khol tout partout et un harem bien rempli… Avoir assez de connaissances sur l’Islam pour reconnaitre que les mouvements djihadistes sont les plus proches de la Vérité est une chose : avoir l’étoffe d’un moujahid en est une autre. David est assurément le plus malin de tous les djihadologues : maintenant qu’il a reçu son prix Albert-Londres 2017 pour son « œuvre », il décide de partir aux States et d’abandonner toute recherche sur le djihadisme ! Pas fou le David ! Pas envie de se faire cuire à la sauce EI, il a assez pris de risques comme ça. Je me demandais pourquoi il avait cet air constamment crevé : le stress de l’exécution devait l’empêcher de dormir ! Faire son pain et sa petite notoriété sur le dos des jihadistes sur lesquels on chie de temps en temps mais qu’on applaudit quand ils sont balancés, grillés ou retournés, c’est immonde. File mon grand, et fais de beaux rêves ! Enfin, peut être…
Belle compagnie monsieur Romain Caillet ! Tu pousses le vice à féliciter sur Twitter les journalistes du Monde pour leur travail « d’authentification » de la lettre envoyée par les Soldats du Califat…

Pourtant, il semblerait que les journaleux et les flics aient, comme toujours, un train de retard… On a même vu les renseignements généraux refuser de partager des informations avec des gendarmes, alors que celles-ci auraient pu permettre une perquisition du frère tombé en martyr. Sans le savoir et ce grâce à votre incompétence, même vous, les flics traqueurs de mujahideen, vous exécutez le plan d’Allah ! Incompétents, maladroits et confus, tu devrais le savoir Caillet !
Adam Djaziri, rahimahullah, serait, selon Le Monde, Abou Mahdi Al Roumi, l’auteur du premier mail envoyé à Nabe. Certes, on a retrouvé le premier communiqué sur son ordinateur, et la kalach dans le coffre est bien celle de la photographie… Mais cela n’exclue en rien la présence et le travail d’autres personnalités… Ce que j’ai dévoilé en vous affirmant l’authenticité des messages reçus par Nabe, et ce sur quoi vous avez sauté pour admettre que j’avais raison, c’est qu’il y avait bien un mouvement en branle, et l’attaque du 19 juin m’a donné raison. Qu’on se le dise, s’il y a une identification dont on peut être véritablement sûrs : c’est que le « Rumi », l’« occidental » dans son sens le plus abject, c’est-à-dire traitre, lâche et veul, c’est bien toi : Roumi Caillet !

Ce que nous pouvons affirmer, c’est qu’Adam faisait partie de l’« Unité » Abou Mahdi al Roumi : par définition, elle est composée de plusieurs membres. Vous êtes bien présomptueux à en déduire qu’Adam est forcément Abou Mahdi. Est il impossible que chaque membre ait eu en sa possession une copie du communiqué ? Puisque vous semblez si prompts à nous copier et à boire nos informations pour pisser ensuite votre petite soupe, eh bien devinez quoi ? nous en avons de nouvelles, des informations, à vous livrer ! Puisque vous semblez donner tant de crédit à Nabe’s News, vous allez vous débrouiller avec ce qu’on va vous apporter, parce que figurez-vous que pendant que vous étiez occupés à rater le train du présent et à faire vos petits articles, nous ici, on a avancé, et reçu d’autres messages et documents.
Nabe a reçu, comme vous le savez, un second communiqué (dont vous continuez à ne pas rendre compte), le 19 juin (jour de la mort d’Adam Djaziri, l’auteur du premier message) annonçant le début des attentats. Il s’agit d’une annonce parfaitement complémentaire et cohérente avec le premier message. Comme expliqué dans notre premier article, il s’agissait tout d’abord d’être parfaitement sûr que les français étaient informés des crimes commis par leur gouvernement en terre islamique ainsi que des actions qu’ils devaient accomplir pour les arrêter. L’ultimatum avait pour but de vous indiquer les actions à suivre pour vous innocenter des crimes accomplis par vos dirigeants. Français : vous savez ce qui se trame, vous saviez ce que vous deviez faire pour arrêter ces drames, mais vous n’avez rien fait !

Vous pensez avoir identifié Adam en tant que Roumi ? Bravo ! Mais alors qui est le frère Abou Moussa Al Mansour ?

Abu Jamal

Revue de presse