vendredi 1 mars 2019
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Les houellebecquiens extasiés

Vu de chez Nabe, rue de la Convention, l’appartement de Michel Houellebecq dans les années 90… Contrairement à ce qu’on croit, celui-ci n’en est jamais sorti… Quelques exemples de la soumission complète du lectorat de Michel, pour la plupart composé de bourgeois de la droite catholique qui se croit littéraire… Effondrant !

Le JDD aussi…

Et Le Parisien

     Pas un mot sur Le Vingt-septième livre (2006, Le Dilettante), seul texte à ce jour témoignant de la médiocrité supérieure de l’auteur de Sérotonine. Ah si, un quand même (sur France Culture), et médiocre lui aussi, de l’universitaire Pierre Glaudes qui se croit supérieur. Merci !

     Heureusement, Jean-Baptiste Caron sauve l’honneur avec cette étude comparative et fouillée entre les deux voisins de la rue de la Convention. C’est toujours mieux que ce qu’on peut lire d’approximatif et de lourd chez l’aigri Juan Asensio, le stalker qui ne harcèle plus personne…

*

Sérotonine, une vingt-septième resucée des romans de Nabe :

Par Jean-Baptiste Caron (pharmacien)

*

Article de Juan Asensio sur son blog :