dimanche 16 février 2020
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Un peu de Bloy


Où l’on verra que François L’Yvonnet et François Angelier, ex-petits gars du « Cilice » (groupe d’études mystique des années 90 dirigé par Nabe), et toujours soudés vingt ans après par leur inimitié commune à l’encontre de leur ancien mentor, continuent leurs petits chemins misérables d’exégètes poussifs du grand Léon Bloy… De conférences en débats, d’animations en émissions de radio, Angelier surtout, niant autant le pro-judaïsme antisémitique évident de l’auteur de Salut par les Juifs que la possibilité pour un écrivain contemporain de poursuivre avec cohérence un travail littéraire « à la Bloy » dans notre époque, atteindra des sommets de la Salette morale en dialoguant, sans le savoir sans doute, avec un des personnages des Porcs !En effet, la dame, choquée par la fureur anti-juive de Bloy et essayant de parler de l’islam à Angelier n’est autre que Leili Anvar, une belle journaliste iranienne qui a communiqué avec l’affreux Nabe en 2007 (voir Les Porcs I pages 569-570 et suivantes).


Leili Anvar

Ça vous rappelle personne aujourd’hui ?