vendredi 18 décembre 2020
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Courrier

Le lun. 25 mai 2020 à 16:59, Guillot Patrick a écrit :

Bonjour,
En visionnant un éclat ou il était question de la résistance arabe, j’ai eu envie de relire la lettre de Georges Ibrahim Abdallah retranscrite et publiée par M.E.N dans le tome 3 de son Journal intime. Lettre puissante et lucide. En introduction à cette lettre, Nabe se félicite de l’inclure en ce jour de février 1987 pour que jamais elle ne disparaisse de l’Histoire.

Noble geste. Cependant, j’ai voulu vérifier si ce document rare serait trouvable aujourd’hui sur la toile pour ceux et celles qui n’auraient pas la chance de posséder le fameux journal. A mon grand étonnement, j’ai trouvé la retranscription de cette lettre sur un site belge d’extrême gauche (secoursrouge.org). Et ô surprise! je découvre que cette lettre est beaucoup plus longue et dense que celle publiée dans Inch’Allah. Bien entendu, je ne fais aucun procès d’intention contre Nabe puisque je connais depuis toujours son soucis de justesse et de vérité dans ses travaux de diariste. Je sais également qu’il a retranscrit cette lettre en l’extrayant du “torchon pour bien-pensants” Le Nouvel Obs, seul journal à l’avoir publiée à l’époque.
Je vous envoie le lien de ce document au cas ou vous n’en auriez jamais eu connaissance. Il serait intéressant d’étudier les parties nouvelles et de comprendre pourquoi elles ont été tronquées par le Nouvel Obs de l’époque.

https://secoursrouge.org/wp-content/uploads/sites/24/2005/07/pdf_declagia1.pdf

sur ce même site et dans la même section, on trouve d’autres déclarations superbes de Georges Ibrahim Abdallah écrites lors de son incarcération : https://secoursrouge.org/textes-et-declarations-de-georges/

*

De : Anis
Date: dim. 24 mai 2020 à 09:21
Subject: Formulaire de contact : Prince, James Brown, Little Richard…
To:

Cher Monsieur Nabe,

Bonjour,

Connaissant et partageant votre amour pour le jazz ( notamment Charles Mingus, John Coltrane, Miles Davis, Idris Muhammad pour ne citer qu’eux) et la musique afro-américaine, j’aimerais avoir votre opinion sur l’oeuvre de Prince, Little Richard et James Brown. J’ai tendance à croire que leur musique est bien trop peu appréciée d’un public abruti qui s’attarde souvent sur leurs titres les moins intéressants.

Je vous conseille d’ailleurs vivement l’écoute de trois albums de Prince qui devraient vous plaire, étant donné votre affection pour le jazz: The Rainbow Children, Old Friends 4 Sale et News.

Je n’ai rien à ajouter.

Bonne journée à vous.

Bien cordialement Anis.

*

De : Jean-Pierre RAISON
Date: sam. 16 mai 2020 à 15:19
Subject: Re: Affaire Matzneff : interview de Marc-Édouard Nabe
To:

Doctor Édouard and Mister Marc,

Comment voulez-vous qu’un pauvre paysan comme moi n’y perde pas son latin !
Alors, voilà ma pensée du jour :
Ah ! Marc-Édouard Nabe,
quand va-t-on lui décerner
le prix Nobel de la Guerre des sexes ?

Cher ami, je vous promets un grand avenir dans le milieu littéraire. Mais, de grâce, ne ménagez pas votre monture qui rime avec écriture.

Bien confraternellement,
Jean-Pierre Raison

*

De : ΑΦΡΟΔΙΤΗ ΤΣΩΛΟΥ
Date: sam. 16 mai 2020 à 12:25
Subject: Re: Affaire Matzneff : interview de Marc-Édouard Nabe
To:

J adore Marc-Edouard, j ai perdu les 4 journaux intimes, lors des inondations !!!

Στις Σάβ, 16 Μαΐ 2020,

*

De : Nabe-le-déchet
Date: ven. 15 mai 2020 à 06:03
Subject: Formulaire de contact :
To:

Vous êtes la tarlouze la plus grotesque de Paris, la fiotte la plus minable de votre quartier, vos textes sont de la merde, vos dessins sont à chier, et votre gueule de con finira très mal puis oublié.
louisxxv8@gmail.com

*

De : Éline Mankowski
Date: sam. 16 mai 2020 à 10:55
Subject: Formulaire de contact : Complément d’information / lettre d’André Bershull publiée sur Nabe’s News
To:

Cher Monsieur,
je suis une lectrice très attentive de toutes vos œuvres, aujourd’hui étudiante en lettres à Toulouse. Je compte d’ailleurs faire une thèse de doctorat, sous la direction de M. Patrick Marot, sur l’ironie et l’autodérision dans la littérature contemporaine, en m’appuyant notamment sur vos œuvres. Pour l’heure, je ne suis qu’en M1, mais j’ai bon espoir que cela puisse se faire.
J’ai lu avec profit le courrier des lecteurs et en particulier la lettre d’un certain André Bershull publiée cette semaine sur Nabe’s News. Faisant mon mémoire de master sur le rapport qu’entretient Lautréamont avec les mathématiques (et connaissant, par ailleurs, les travaux de Jean-Pierre Petit et la fameuse lettre de Ryad), je voulais savoir s’il n’y avait pas des parties manquantes à ce long mail. Si c’est le cas, serait-il possible d’en avoir la copie complète ?
Bien à vous,
Éline Mankowski

*

Bonjour Marc-Edouard,
C’est avec grand intérêt que j’ai lu ton point de vue sur ce qui se passe en ce moment. Je me suis délecté de tes propos peu orthodoxe sur ce Raoult et l’affaire qui nous occupe en ce moment. J’ai trouvé juste dommage que l’entretien soit paru dans «Valeurs actuelles» mais j’imagine qu’aucun autre média traditionnel n’a cherché à te donner ta parole ? (on ne va pas leur reprocher d’avoir fait le boulot, d’autant plus qu’ils ont été honnêtes en publiant les propos peu amènes que tu tiens sur eux). Mais c’est pour tout autre chose que je t’écris. Je viens de réaliser un petit film intitulé « Gébé, on arrête tout, on réfléchit » (visible ici : http://pierrecarles.org/-rubrique16-) Pas sûr que ce soit ta tasse de thé mais saches que des dessinateurs et illustrateurs ont été sollicités pour l’édition dvd. Celle-ci devrait être accompagnée d’un livret composé pour l’essentiel de dessins. Aussi, je me demandais si tu avais portraituré Gébé, si au milieu de tes toiles figurait la tête du vieux chef indien harakirien. Yes ? No ?
Amicalement,
Pierre Carles

*

De : Georges Gabet
Date: mer. 14 oct. 2020 à 17:11
Subject: Formulaire de contact : @VieSublime
To:

Bonjour ! Ah ! Ça y est ! J’ai l’impression que les Montois se reconfinent enfin, plus ou moins ! En tous cas il n’y a plus un chat dans la rue. C’est un peu tard, mais quel soulagement ! La grande saison commence enfin. Je me demande, depuis cet été, qui est cette mystérieuse Vie Sublime, sur Twitter ? J’aurais au départ juré que c’était Nabe lui-même, avant que je comprenne que cette personne a fait des études de médecine, qu’elle a d’ailleurs judicieusement abandonnées. Nabe n’a pas fait d’études de médecine… ? Merde ! Alors, ce serait lui, mais qui dicterait de loin, ou qui donnerait des indications. A qui se réfèrerait-“elle” d’autre lorsqu’elle parle du “Boss” ? Il y aurait donc plusieurs personnes, dont Nabe, derrière ce compte, ainsi qu’une ou un autre qui a fait des études de médecine, j’imagine. Elle va nous sortir une lettre ouverte de quarante pages à Raoult ! Mais signée de qui ? Ah ! Quelle attente ! Ah ! Quel bonheur ! Des gens commencent enfin à avoir la trouille… Trop tard, bande de débiles ! Vous avez passé de bonnes vacances, j’espère ? Ils ne savent pas quoi chercher pour justifier d’être allés tout l’été faire leurs soirées de merde, leurs concerts de merde ! J’en ai une qui m’a sorti qu’il fallait tous se mélanger, se contaminer au maximum ! « Ils nous ont confinés en Mars alors qu’il n’y avait rien (elle a des infirmiers dans toute sa famille), et alors qu’il aurait fallu qu’on se mélange, qu’on se contamine le plus possible, pour l’immunité collective. » … « Ok ! C’est pas exactement ce que vous avez fait cet été ? » J’ai oublié ce qu’elle a répondu ! C’était pas intéressant, je crois qu’elle a commencé à parler de son chien qui nous regardait en haletant sur le hublot de son navire. Ah, non, c’était une voiture. En plus, c’est clairement une nana qui ne se lave pas les mains. J’espère qu’elle ne me lit pas, mais là, c’est abusé, avec ce qu’elle avait sous les ongles, elle fait le jackpot. Crasse, pour le mélange des bactéries, les concerts de reggae, conspi… Beurk ! J’ai eu de ces amies, moi ! « Au fait, tu peux passer à la maison, si tu veux ! » … « Moui, ok ! » A bientôt !

*

Bonjour Marcel Nabe!

Forgive me for writing in English…

I am writing to you from Toronto, Ontario, Canada, as a student studying Jazz Piano at the University of Toronto.

I’m currently writing a paper exploring the life and spirit of Francois Rilhac whom I’ve come to idolize as a Piano player.

I was wondering if you’d be available to answer a few questions regarding his life and circumstances.

My hope is to flesh out some of the missing details of which I cannot find online.

If you could be of any assistance to me, it would be very much appreciated and very enlightening or both me and my peers. If you’d prefer to write to each other in French I’m happy to but it will likely have to be rudimentary and more Quebecois than Parisian.

Au revoir et merci,

Jake Laur