samedi 11 septembre 2021
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Interpellations

C’est entendu : les méchants talibans sont vraiment méchants, vilains, beurk ! Vous lisez ça partout, toute la journée, dans tous les journaux, et sur Internet, sans rien comprendre à l’histoire Afghane… Mais passons, ce n’est pas l’heure de remettre les pendules ! On dit que l’Afghanistan est désormais, à cause des talibans, une dictature et que la France, c’est un peu gros de la considérer comme telle alors que c’est une vraie démocratie. Pas sûr…

Prenons une situation policière, par exemple : d’un côté, vous avez le livreur Chouviat qui pour un simple contrôle s’est retrouvé écrasé par terre par 4 flics qui l’ont tué, et tout ça aux pieds de la Tour Eiffel. Et de l’autre, vous avez, en pleine prise de pouvoir révolutionnaire ultra-chaude, des talibans qui interpellent un cycliste provocateur arborant encore le drapeau national afghan et qui le lui confisquent et se contentent de lui donner une gifle. Ce n’est pas la gifle qui est choquante (celle à Macron en juin dernier, et qui a valu trois mois de prison à l’insolent monarcho qui la lui avait infligée, l’était plus !), c’est que le taliban, ça lui suffise pour « punir » le contrevenant, avant de remonter dans son camion, et de le laisser courir à vélo en toute liberté… Réfléchissez à cette différence de traitement avant de hurler.