dimanche 31 décembre 2017
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Adhiso = Adam Badji

Adam Badji, ex-webmaster (encore un !) de Dieudonné, est venu récemment se répandre sur son ex-idole (quoique…) sous le pseudonyme Adhiso sur le forum « hardware ». En donnant des informations sur le business de Dieudonné, déjà connues des gens bien informés, Badji s’est lancé un dithyrambe de sa propre personne ! L’affaire Valls-Dieudonné, c’est lui ! Le voyage en Corée du Nord ? C’est lui ! Si Dieudonné fait un tarif « fils de pute », c’est pour l’insulter lui ! Une vidéo sur l’Homme blanc responsable des malheurs de l’Afrique ? C’est pour se foutre de se gueule à lui ! Parano, Badji !
     Celui qui se plaint d’avoir été « viré à coups de poings » trouve les derniers sketches de Dieudonné « drôles » et qu’il est un « très bon humoriste ». Il raconte que son éviction de Saint-Lubin-de-la-Haye s’est fait avec l’aide des gendarmes et d’« une juge d’instruction dérangée ». Son séjour à l’hôpital ne lui a pas fait du bien… Depuis, il survit grâce à des injections de vitamine B12 (une année entière sans viande, dit-il) et les lésions cérébrales le fatiguent. Pauvre Badji ? Non ! Comme dirait Choron, qu’il crève !
     Parce que, plutôt que de s’en prendre à Dieudonné, il réserve ses coups les plus bas à… Nabe ! Décrit comme un raté, Nabe est un « minus idolâtré par d’autres minus », un « narcissique », un « nabot », « mou et influençable », racontant des « fadaises ». C’est Badji qui lui a soufflé le titre de son livre, Les Porcs… Textuel ! Badji, l’artiste incompris ? C’est oublier que le titre a été trouvé avant la rencontre Nabe-Badji (nous allons y revenir) et que l’Avertissement (publié le 10 janvier 2014 !) mentionne deux fois Les Porcs… Il va jusqu’à écrire que Nabe fantasme sa relation avec Noémie Montagne, femme de Dieudonné, s’inventant une romance avec elle. Pour appuyer sa « thèse », il cite Les Porcs… qu’il n’a pas lu ! Cet imbécile est persuadé que Nabe fait d’elle une « femme courage », un « ange », alors qu’elle n’apparaît qu’au détour d’une ligne dans le premier tome des Porcs et en exergue pour tout le livre (les trois tomes annoncés dans Porcs in progress). Tout ça pour faire de Nabe un puceau qui flatte pour coucher. N’importe quoi !
     Badji, qui s’est laissé virer « à coups de poing », moque le manque de courage physique de Nabe, qui aurait fui le mariage de Dieudonné, en 2012, sous prétexte que Soral serait présent… Nabe, lâche ? Les gens bien informés savent à quel point Soral est un lâche à tous les niveaux ! On parle de celui qui fait venir son public se faire dérouiller à sa place (chapitre LXI : « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ») et qui laisse une femme (et quelle femme !) prendre les coups que Godefrousse de Trouillon aurait dû encaisser lors de la liste anti-sioniste. Badji, qui ne se prive pas du ridicule de se faire passer pour un séducteur, veut faire de Nabe un homme « qui avait beaucoup de mal avec les femmes voulait et veut que l’on le prenne pour un séducteur. » On ne peut que lui conseiller de lire Patience 3 (mais sait-il que Nabe écrit ?…) et de constater les beautés qui ont partagé sa vie…
     Pourquoi toute cette haine ? Parce que Nabe n’a su reconnaître le génie de Badji ! Il développe sa rencontre avec Nabe, en 2014. Rendez-vous pris au Châtelet. Badji rencontre d’abord une belle fille brune devant le café et croit qu’il lui plaît… Mais il ne reconnaît pas tout de suite Leïla, la confondant avec « l’une de [ses] nombreuses admiratrices anonymes » (sic !)… Oui, Monsieur plaît aux femmes, dit-il ! Nabe arrive, Badji comprend qu’elle est avec Nabe, et la conversation se lance. Badji affirme que Nabe faisait une « fixette au sujet de Noémie Montagne » alors qu’à l’évidence il se renseignait sur un des personnages des futurs Porcs. La discussion se poursuit, Badji explique à Nabe à quel point Montagne peut être séductrice. Pour Badji, toutes les femmes sont séductrices… avec lui ! Selon Badji, comme Nabe avait peur (re-sic !) qu’il lui pique sa femme (re-re-sic !), Badji a voulu le rassurer sur ses intentions (re-re-re-sic !). On hurle de rire en attendant la version « officielle » nabienne dans Les Porcs 2 de sa rencontre avec ce… porc !

DrMarty