jeudi 15 juin 2017
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Mathieu Dejean des Inrocks s’est-il fait piéger par les « spécialistes du jihad ? »

Souvent, les articles de fond, dans Les Inrocks sont titrés sous forme de questions (« L’État islamique peut-il perdre son califat ? » ; « Porto Rico va-t-il devenir le 51e Etat des USA ? »). Vieillotte technique journaliste qui équivaut à trouver la réponse dans la question, et mieux, à découvrir le fantasme bien-pensant des journalistes sur la question ! Oui, Les Inrocks souhaite que l’État Islamique perde son Califat. De même, oui, Les Inrocks souhaite que Daech n’ait pas vraiment fait appel à Marc-Édouard Nabe.

Mathieu Dejean, envoyé par l’un des plus fidèles lâcheurs de Marc-Édouard Nabe dans la rédaction (à savoir David Doucet), a téléphoné à l’auteur des Porcs, et surtout de « Nabologie du terrorisme », pour avoir son avis sur le fameux mail signé des soldats du Califat en France et envoyé à Nabe ainsi qu’un message à relayer. Pas question pour le vieux renard d’Apostrophes de lancer quelques phrases au téléphone que Dejean aurait fondues dans son article. Surtout que cet article avait été présenté à M.-E.N. comme portant sur le contenu du communiqué de l’EI et pas sur sa véracité. Nabe a demandé à répondre plutôt à trois questions en insistant pour avoir un encart à part des « spécialistes » bien connus de la jihadologie officielle (Romain Caillet, David Thomson et Wassim Nasr).
     Avant même que l’occidental choisi (sans guilemets) par Daech ne réponde aux questions (très superficielles et dignes d’un flic), l’article était paru, axé sur le doute et la suspicion contre Nabe, sans aucune réflexion sur le fond du message pourtant crucial adressé au peuple de France.

On remarquera la négligence des professionnels de la terroristologie journalistique qui affirment qu’il n’y a aucune référence religieuse dans le message (ce qui le décrédibiliserait), mais qui n’ont même pas écouté la lecture sonore du message où le réciteur prononce clairement un « Inch’ Allah » ! Le « professionnel » Dejean lui non plus n’a pas pris la peine de faire son travail jusqu’au bout, et s’est laissé enfumer par la compétence surestimée des trois petits jaloux jihadologues.
       L’argument des médiateurs pour douter de « l’authenticité » d’un message, qui est d’une cohérence politique qui ferait trembler les bases des médias et du pouvoir s’il était démocratiquement livré au public, est qu’il ne vient pas des canaux habituels de ce qu’ils appellent « la propagande de l’État Islamique », alors qu’eux font toute la journée une propagande éhontée pour des forces occidentales meurtrières. Comme si l’organisation islamique devait se conformer aux critères admis et fixés dans les petits esprits des mauvais historiens du présent ! Avant le 11-Septembre non plus on n’aurait pu imaginer que deux avions s’encastrent dans les buildings du World Trade Center. Si on ne peut pas certifier absolument l’identité des expéditeurs du message, il n’en reste pas moins que tout ce qu’ils disent est résolument véridique. Lisez-le !