vendredi 7 juillet 2017
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Docteur Marty a réponse à tout !

Rendez-vous chez le DrMarty, autre forumeur d’un autre site, qui éduque à longueur de journées les âmes perdues, avec une clarté et une science qui font du bien.

Basilic8 : Décidément, vous en faites de la réclame pour ce bouquin ! Vous pensez qu’il y a ici des acheteurs potentiels ? 50 boules le bouquin ! Sans talent mais avec beaucoup de Closer dedans.

DrMarty : Je crois qu’on est une dizaine ici à l’avoir acheté et lu ! 50 euros pour un livre entièrement auto-édité, écrit pendant cinq ans, attention ! Pas de Péninque ou d’Éditions Blanche. Pas d’appel aux dons ou de tongs ananas.
     Aujourd’hui, rien n’a de valeur sauf MOI. Tout doit être gratuit sauf MON travail. Nivellement vers le bas. Tu ne l’as pas lu mais tu peux en parler : « sans talent mais avec beaucoup de Closer dedans ». C’est un livre riche, condensé, qui déborde d’informations et d’analyses. Tu n’es pas prêt, dans dix ans peut-être ?

Uchinaa : L’aspect Closer a largement été sur-vendu avec les 3-4 pages bien graveleuses sur twitter, ça reflète pas le livre qui pour le coup retrace plutôt la décennie écoulée avec en toile de fond nos perso préférés. Après si on aime pas les insultes, les jeux de mots tantôt lourdingues, tantôt géniaux et qu’on préfère l’objectivité à écharpe rouge on sait ce qu’il faut faire.

DrMarty : Je ne suis pas d’accord sur l’aspect Closer. Soral a menti, Nabe est là pour restituer la vérité. Il a menti sur lui et sur Nabe, d’une manière absolument dégueulasse (mais que voulez-vous, les enculés d’en face, y sont pires !).      Soral dénonce les journalistes, putes ou chômeurs, mais comment a-t-il été hébergé dans la famille d’Hector Obalk ? Idem pour son agression en 2004, Soral savait et a laissé son public se faire casser la gueule. Il a quand même maintenu la dédicace et a joué les résistants. À quoi ?      À l’Empire américano-sioniste ? Il se vantait d’être copain avec Gilles-William Goldnadel, proche de Netanyahou, et dont le fils, membre de la LDJ, savait que Soral allait être agressé. L' »anti-sioniste » Soral tuyauté par le « sioniste » Goldnadel pour casser du « goy ». Fantasme de reconnaissance et désir profond d’en être… Il y a aussi un extrait sur Hervé Ryssen, gros bras raciste en privé, petite soumise en vrai…
     Tout cela serait insignifiant si chaque acteur était ce qu’il prétendait être. Serge Ayoub, par exemple, est un nationaliste pur et tape-dur. Il a une idéologie, il défend une idée de la nation, et fait des actions violentes. Ça fait trente ans qu’il existe et qu’il est sur le même créneau. Je n’ai aucune sympathie pour ce type mais il faut reconnaître sa cohérence. Soral, lui, a été un coup dans la mode, puis dans la drague. Il a écrit de mauvais romans, réalisé des pubs, des courts métrages et un navet. Il est dans un délire de persécution qu’il exploite pour ne plus bosser. Il parle de travail mais rêve d’être entretenu par sa femme (il l’a dit chez Wermus, en 2003). Il change tout le temps, ment tout le temps. Mais dans sa tête, il est dans un « réflexe de survie ». Il peut donc dire un jour qu’il était proche de Nabe, et le lendemain prétendre que Nabe raconte des conneries et qu’ils ne se sont jamais fréquentés. Tant qu’il a une « clientèle » servile, ça passe…

Mathematics : Le problème c’est qu’a part les fanboys capable de faire des analyses d’image pour vérifier que c’est bien la bite ou pas de soral sur la photo, tout le monde s’en tape des manipulations de Soral et des histoires de cul entre drucker et beyala calixthe. Soral arrive à exister justement parce que les anti soral (voir anti dissidence) sont l’exact symetrie d’ER.  
Nabe disait que lepen a créé les Lepeniste, mais il a aussi créé les anti lepeniste qui ne vivent que par l’existence de l’extreme droite (les escrocs façon harlem désir, licra et j’en passe). En cela, il n’a pas tords, même si malheureusement pour lui, ca ne l’a pas fait trop bouffer. Et c’est exactement pareil pour la dissidence et l’anti dissidence.

DrMarty : Être antilepéniste, c’est autre chose qu’être anti-soral. Un anti-Le Pen professionnel veut faire triompher un camp politique et une idéologie. On peut être anti-Soral avec un objectif idéologique. Mais Nabe se fout de l’idéologie, c’est ça qui le rend intéressant. Il ne vient pas avec une grille pré-conçue. Tu as l’air d’avoir lu le livre, tu sais donc qu’il peut critiquer les Arabes et les Musulmans. Ce serait un militant, il n’en parlerait pas, et ça deviendrait de la flatterie. Donc, belle connerie de penser que ER = anti-ER. Nabe attaque le mensonge d’où qu’ils viennent et peu importe l’importance de celui qui le diffuse.
     Soral, c’est son discours qui me dérange. Ses mensonges, ses soutiens à des dictateurs, sa participation politique, son militantisme pour le faux, son négationnisme, son complotisme. C’est ça Soral. Il n’existe dans la réalité qu’en transformant la vision du monde de son public. Ce n’est qu’après que viennent ses « frasques ». Monsieur se dit « antiraciste » mais balance des SMS racistes à une jeune femme noire. Monsieur se dit « anti-sioniste » mais fait copain avec Goldnadel. Monsieur dénonce l’homosexualité masculine, mais elle l’a bien aidée à être logée… Il glorifie le courage physique (il le dit dans un débat en 2009, c’est le seule courage qu’il reconnait, alors qu’il se barre au moindre soupçon de grabuge…) mais son seul combat, c’est face à un trentaine sans expérience dans le fight
     C’est trop facile de dire que « tout le monde s’en fout ». C’est le meilleur moyen de laisser faire un contrôle sur des esprits au nom du business. Soral est une arnaque total, un piège. Ses fans lui trouvent toutes les excuses pour le défendre mais attaquent pour un rien les ennemis déclarés de Soral… J’en ai rien à foutre que personne n’en ait rien à foutre. À partir de là, on ne fait jamais rien…

basilic8 : Donc en gros Nabe refait un journal intime remanié, seul truc qui a marché. Il compte se refaire une santé en balançant sur les uns et les autres. Deux choses : où tu existes par ton talent ou tu as quelques chose à vendre. Nabe a des infos à vendre.

DrMarty : C’est faux. Le Journal était très coûteux, le surnom de Nabe aux Éditions du Rocher, c’était « le gouffre ». Un tirage de Journal, 4000 exemplaires, c’était un million de francs. Mais Jean-Paul Bertrand a eu raison d’y croire et de poursuivre son édition. Le succès d’édition de Nabe, c’est Une lueur d’espoir, un pamphlet de 150 pages écrit en deux semaines, 20 000 exemplaires vendus… Avant de faire du paradoxe ou de l’analyse, renseigne-toi.