lundi 11 mai 2020
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Lucette forever !

Le journaliste Gaspard Dhellemmes a produit un assez bon dossier sur le destin de Lucette Destouches, morte le 8 novembre 2019, et sur celui de sa maison de Meudon. Cinq grandes pages où l’on n’apprend pas grand chose sauf que Dhellemmes confirme, en quelque sorte, les propos de Nabe dans Valeurs Actuelles et dans Nabe’s News, y compris le « mécontentement » de l’auteur de « Mon petit François », lettre ouverte à Maître Gibault  après son éviction des obsèques de son amie.

     À propos, ce qu’on ne savait pas, c’est l’existence d’un autre mécontentement, mais de Gibault cette fois-ci. En effet, le curé « playboy » de l’église Saint-Paul Saint-Louis, que l’avocat avait choisi pour célébrer discrètement l’enterrement de madame Céline, a découvert que le père Pierre Vivarès (c’est son nom) en avait rendu compte sur son Facebook, allant jusqu’à publier une photo de la tombe ouverte de Céline attendant le cercueil de sa femme par-dessus celui de son mari.

     En quoi c’est plus indécent que d’avoir forcé Lucette à signer, à demi morte, l’autorisation de la republication des pamphlets ? Le père Vivarès a bien fait de montrer symboliquement l’abime dans lequel est tombé le félon maître Gibault !