lundi 1 juillet 2019
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Nabe chez Simenon

À quelques dizaines de mètres de l’église saint Jean, temple où Nabe a fait sa conversion au protestantisme, s’élève la haute tour où Georges Simenon habita au milieu des années 70, avant de choisir comme dernière demeure une maison dans la verdure aux pieds de cette même tour. Quarante ans après sa mort, Nabe, grand lecteur du maître de Liège, a eu la chance, par l’intermédiaire de ses nouvelles occupantes (mère et fille), de visiter l’appartement même du père de Maigret qui, en s’y installant, abandonna l’écriture du roman. C’est toujours en se déplaçant dans l’espace d’un écrivain qu’on peut communier avec lui à travers son temps et son verbe… Occasion pour Nabe également d’improviser une mini-exposition de ses portraits de Simenon dans les lieux mêmes où celui-ci avait vécu.