mardi 30 janvier 2018
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Yann Barte sur Usul

Pas de pot, Usul ! Sans aller jusqu’à dire que c’est à cause de notre article (Nabe’s News 9) qui déterrait des propos d’Usul sur Marc-Édouard Nabe, mis en ligne dans le précédent numéro de Nabe’s News, le pauvre Usul a vu un certain Yann Barte lui consacrer un article sur le site, très ingrat et plus ringard encore, conspiracywatch.info ! Vu le nom, on pourrait penser à la bonne initiative… Raté !

 
 

Pas foutu d’avoir un écho depuis des mois et des mois alors que ses contributeurs sont de toutes les interventions médiatiques, en « experts du contre-complotisme », ce drôle de site a chargé un des mecs les plus Charlie du monde, Yann Barte, de s’attaquer à Usul, plus sympathique, mais pas moins paumé. Yann Barte, non content d’être tellement foireux qu’il n’est même pas capable de s’appeler « Yann Barthès », comme tout le monde, est surtout un petit toutou de Caroline Fourest, son idole. On voit le genre, c’est dire le niveau ! C’est par obsession laïque de gros raciste bien-pensant qu’il est que ce maigrichon a pondu un article sur le vidéaste dorénavant chroniqueur de Mediapart, assez maigrelet lui aussi.
     L’excuse ? Des propos d’Usul jugés polémiques sur les flics. En plein milieu de cet article, la vraie raison ! La tirade complète que nous avions dévoilée d’Usul à propos du respect qu’il porte à Nabe. Quel rapport ? Pardon, Usul ! Le message est clair : on peut tout dire, tout faire, tout assumer, vous trouverez toujours un camp pour vous récupérer, sauf si ce qui est dit est le nom de Nabe… Comme preuve du complotisme d’Usul, on fait mieux que citer Marc-Édouard Nabe ! Ignorant Barte…
     Même le site qui se veut number one de l’anti-complotisme s’en prend donc à Nabe, restant bloqué à l’époque de Patience 1, et mettant totalement Les Porcs sous leur tapis de gros jaloux charliesques. Pendant ce temps, Usul continue de patauger entre quelques bonnes intuitions, un emploi étrange chez l’horrible moustachu Plenel, et d’encore trop nombreux égarements quant à ceux à qui on peut vraiment accorder de l’attention et du respect.
     Peut-être que ce rappel à l’ordre va lui ouvrir ses yeux qui semblent toujours trop endormis derrière ses lunettes : la parole qui dérange, c’est celle de Nabe ; le travail qui est à la fois le plus profond et (donc) le plus tu, que ce soit sur l’affaire charlie, les affaires de terrorisme ou de complotisme, c’est celui de Nabe. Un peu moins de politique soporifique avec les connards et un peu plus de littérature, cher Usul ?