samedi 11 septembre 2021
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Lettre ouverte à Noémie Halioua par Alexandra de Nabe

Finie, Naïma Haoulia, on passe à Noémie Halioua ! À ne pas confondre.  Gageons que celle-ci sera moins bête que celle-là. On voit mal Noémie Halioua, reporter israélienne juive et sioniste (trois pléonasmes) se froisser pour cette lettre ouverte magnifique adressée à elle par… Alexandra de Nabe !

Chère Noémie Halioua,

Les femmes cassent les couilles grave depuis trente ans. Le néo-féminisme c’est un faux combat. À partir du moment où il y a un combat qui est mis en lumière, des gens qui à la base n’avaient pas de problème vont croire qu’ils en ont un. Et si par hasard, ils l’avaient à 1% dans leur vie, ce 1% va prendre de plus en plus de place et se gonfler jusqu’à  90 % juste pour pouvoir se rallier à cette cause à la mode. On dit que dans notre société, il y a de plus en plus de violence faite aux femmes, mais non, dans cette société, il y a de plus en plus de violence faite par les femmes. C’est un problème trendy, des filles se reconnaissent là-dedans parce qu’elles sont avant tout dans un mal-être. Et ont besoin de s’affirmer. Alors que normalement, la femme, c’est le home, c’est la maison, c’est l’ancrage, et c’est l’homme l’électron libre qui va chercher l’argent, qui va faire ceci ou cela.  La femme ne bouge pas. « Tu restes chez toi, tu t’habilles bien, tu fais la bouffe et du sport, c’est tout. » Le reste c’est du remplissage. Faut arrêter le délire !
     Hitler a rien compris. Les gens ne se distinguent pas par races. Il faudrait faire le tri différemment. Par exemple chez les femmes entre les bonnasses et les mochasses, comme chez les hommes, entre les créateurs et les crétins. C’est comme ça que ça se partage. Et c’est Dieu qui décide. Voilà pourquoi une moche sera forcément contre Dieu parce que Dieu n’a pas fait tout le monde égal. Une moche sera « humaniste » et pour l’égalité… Dans les bonnasses, il y en a qui ont des choses à dire, et dans les mochasses aussi bien sûr, mais il y en a peu. Le problème, c’est que toutes les femmes ouvrent leurs gueules…
     C’est un peu tout ça qui m’est venu comme réflexions en tombant sur tes photos sur Facebook, et en te voyant faire la journaliste de terrain sur la chaîne israélienne I-24, et maintenant sur BFM. Inutile tout ça, Noémie, tu es meilleure quand tu twittes des petites phrases marrantes et désespérées ou que tu poses en mode chaudasse en surpoids, du reste, assume, Noémie ! Techniquement, tu es pas mal, tu pourrais être canon avec du grooming, les cheveux, le relooking, le régime, après tu peux garder du poids, tout est une question de présentation mais surtout ferme ta gueule, tu racontes rien de bien, de la merde ! Ça sert à quoi ?  Des paradoxes qui te dévalorisent par leur incohérence. Tu peux pas lire à la fois Bernanos et Bret Eston Ellis, t’extasier sur Bloy et sur Houellebecq. Tu propages la confusion qui est la tienne comme la plupart des femmes, elles créent un monde qu’on ne veut pas. Désolé. Ou tu lis et appliques Bernanos qui est un type qui clarifie le monde ou alors tu lis Houellebecq qui n’a pas sa place dans le monde clarifié de Bernanos. Choisis.
     Oui, les choses sont ou blanches ou noires. Je ne comprends pas comment on peut ne pas être extrémiste, mathématiquement, c’est logique, tu devrais être la première à le comprendre. Ou tu manges ou tu manges pas, ou tu baises ou tu baises pas, ou tu lis Nabe ou tu le lis pas. Mais ne le lis pas en douce en faisant croire que tu préfères Houellebecq et Onfray, ou en soutenant Moix… Tu excuses Moix et tu le soutiens mais uniquement pour ne pas avoir à soutenir Nabe en public, ce qui serait encore plus insupportable à ton milieu. Assume, je te dis ! C’est comme pour les classiques morts, tu attribues à Bloy et à Bernanos exactement tout ce qui te fait kiffer chez Nabe. Allons, Noémie !
     Pourquoi tu aimes ces auteurs ? Parce qu’ils sont de droite ?  Non, je vais te le dire, moi. Parce qu’ils recherchent comme toi la sensualité.  Montre l’exemple en étant une femme comme elle doit être, et pas comme celles d’aujourd’hui qui ont désorganisé le monde. Les éclatements des famille recomposées, c’est à cause des meufs. C’est la femme qui a fait exploser la famille en faisant exploser le patriarcat. C’est les femmes qui ont créé l’individualisation, c’est-à-dire le « chacun pour sa pomme » déguisé en « je suis libre et unique au monde » ! Tout ça parce qu’à la base, elles voudraient se sentir plus désirées. Même si j’ai l’impression qu’aujourd’hui, il y a une partie du genre féminin qui s’en bat la race !
     Si la société est plus individualiste ce n’est pas à cause des hommes, mais à cause des femmes : travailler, être indépendantes, gagner de l’argent, baiser avec qui elles veulent, tout par esprit d’émancipation soi-disant. C’est à cause d’elles que tout a changé. Elles ont tout déstabilisé. Individuellement, elles n’ont rien gagné à l’individualisation de la société. À 25, 30 ans, la femme est encore jeune, elle va croire à de trucs, kiffer, se sentir soi-disant libre, etc mais en vieillissant, elle se rend compte que c’est encore pire qu’avant. Parce qu’elle est seule, ce qui n’était pas le cas des anciennes sous le « patriarcat ». Avant, quand le mec allait baiser ailleurs il revenait toujours. Maintenant, ça y est, il s’est barré de la famille. Résultat : plus d’hommes, plus de père. Il n’y a que de « beaux-pères », des « belles-mères », des « beaux-fils », des gardes alternées, ça va dans tous les sens… C’est juste par vengeance que les femmes ont voulu conquérir une « liberté », mais elles n’ont gagné qu’une solitude de plus.
     Noémie, tu crois que tu es une jeune femme moderne qui combat le monde et qui va vers le bien et la paix mais pas du tout, tu es rétrograde envers toi-même. Ça ne va pas avec ton visage de faire un métier comme ça. Tu es faite pour t’occuper de toi et d’un homme, de faire la bouffe et l’amour. Le combat, mène-le en montrant ce qu’une femme doit être, pas en brandissant un étendard. Une femme n’a pas à brandir quoi que ce soit. Arrête de vouloir combattre les vilains antisémites pour que le monde soit plus pacifique. Tu ferais mieux de combattre ton corps pour qu’il soit moins gros.
     Moi, en trois mois j’avais pris 20 kilos, j’ai grave souffert de ça pendant dix ans, j’ai mis très longtemps pour les perdre. Je mangeais trop pour maigrir et pas assez pour construire le muscle. Tout ce que je faisais à la salle ça ne servait à rien.
     « J’ai le droit d’être grosse ! ». Mais non ! Tu veux maigrir ? Déjà il faut savoir combien de calories tu bouffes, si tu as un métabolisme bas ou haut ?  Si tu bouffes pas beaucoup, 700, 100 ? 12000 calories, tu dois faire un reverse diet pour que tu manges plus et propre, et de manière contrôlée, avec des meal plans. Augmenter le métabolisme petit à petit et puis sécher. Parce que là effectivement, il y a de la masse adipeuse à enlever, beaucoup de masse adipeuse… Un coach te diras comment faire. Tes kilos, tu ne sais pas où les mettre, prends un type qui va te guider, un maître ! C’est pareil pour le moral ! Prends un maître ! Moi, je l’ai trouvé…
     Tu n’as qu’à lire que Nabe puisque tu le « suis », sans jamais le commenter ni l’attaquer d’ailleurs, c’est là où est ton honneur. C’est plus fort que toi : tu ne veux pas en parler en bien mais surtout pas en mal ! Et si tu venais nous voir en Suisse ? Tu auras toutes les réponses à tes questions, tu n’auras plus de raisons de chercher. Il est là, tu le connais, tu l’as lu, donc viens parler avec lui, ça suffira. C’est lui qui aurait pu t’écrire cette lettre ouverte, mais il en a marre des procès. Après l’Arabe, la Juive ? Marc-Ed’ m’a dit qu’il aurait appelé ça : Qu’y puis-je si vous préférez m’omettre plutôt que de faire de moi votre maître ?  Ou bien : Qui suis-je pour que vous continuiez à m’omettre sinon votre maître ?  Un truc dans le genre… Il aurait trouvé.
     Ton ex, Alexandre del Vecchio, c’est pas un vrai beau, il fait genre beau gosse de loin, propret, voilà, et qui dit que de la merde. Droitier banal, j’ai même pas écouté. Tu ne pouvais pas t’épanouir avec un naze pareil. Batailler au Figaro contre la gauche bien-pensante… Par paradoxe, comme d’Ornellas et Bastié, tu te revendiques d’extrême-droite, mais tu n’es pas convaincue, ça se voit… « La droite conservatrice c’est quand même mieux que les gauchistes qui veulent changer le monde, la police c’est super, etc », c’est ça ?  En gros, ce sont les idées de ton pote, Cormary, l’obèse qui n’est pas près de baiser, le gros con de droite qui veut absolument montrer qu’il n’est pas de gauche. Quand on n’est pas de gauche, il est louche de passer sa vie à vouloir absolument le prouver…
     Où elle est la sensualité là-dedans, la façon de se mouvoir, le bien-aller ? Tu penses bien que Sabrina Salerno, Marlène Mourreau ou Sophie Favier, de vrais modèles elles des années 80- 90, et respectables, n’avaient rien à foutre de tout ça. Elles n’étaient pas « journalistes », mais présentatrices, chanteuses, c’est-dire juste bandantes dans la lumière, elles ne faisaient des trucs qu’en relation avec leur beauté sexy, et elles étaient dix fois plus heureuses que les néo-féministes d’aujourd’hui. Elles étaient belles, se faisaient belles pour des mecs qui leur offraient et payaient tout.
     Falafel connection… Tu vois bien que tu penses qu’à la bouffe. Tu vois pas qu’il y a un problème ? C’est quoi ton combat ? L’amour, la paix, Israël, les écrivains anti-sémites ? Tu n’as qu’à être toi, ne combats pas dans le vide. Le vrai combat d’une femme, c’est pour conserver l’indolence. Il faut lutter pour être le plus possible dans cet état-là. Regarde les tableaux de la grande peinture. Pas trés néo-féministes, les odalisques d’Ingres à Matisse, hein ? Les Vénus de Titien, de Velasquez, de Manet ou de Modigliani… Toutes des fainéantes qui se radassent et se prélassent à poil devant le peintre après ou avant avoir baisé avec lui, les débats sont ouverts !
     Moi, je suis une odalisque moderne ! Être une femme aujourd’hui c’est faire Patience 4, c’est montrer sa chatte. Une femme qui combat pour la liberté de sa féminité mais qui n’est pas libre de montrer son cul n’est pas une femme libre. La voilà, la supériorité de la femme ! Les mecs ne montrent pas leurs queues. C’est facile, leur blabla c’est pour gagner du temps. Tu devrais n’accorder aucun crédit politiquement et littérairement à un homme qui ne montre pas sa bite. Tu as vu ton Gainsbourg comme il se la cache ? Il a beau avoir fait une chanson pour Israël que tu dois trouver admirable, il n’a exhibé que son pubis crépu.
     Tu travailles à Tel Aviv et ça te gêne pas que les autres ils crèvent à côté ? Si, un peu à ce qu’il parait… Marc-Ed’ m’a dit que tu avais fait un reportage en Palestine « sensible ». Pas lu, je cuisinais un plum cake au citron canon avant de me faire ma séance de god à double pince (chatte et cul)…
     Tu as une attirance pour les gens accusés d’antisémitisme alors que ce sont ceux qui sont le plus entrés dans la chair juive ( Bloy, Bernanos, un certain Nabe). Je sais pas comment tu fais pour t’investir là-dedans comme ça ! En tant que juive un peu trop grosse qui aime vivre dans la littérature, tu es en train de tout foirer. Tu n’incarnes pas tes idées tandis que moi si, et en plus j’ai pas d’idées !
     C’est pas toi qui te fais masser pendant 1h 50 tous les dimanches soir à l’huile d’olive par le plus grand écrivain français devant un Faites entrer l’accusé.
     C’est pas toi qui lorsqu’elle met son masque chirurgical par erreur sent ainsi son intérieur à lui.
     C’est pas toi qui lui gueules dessus quand il met des miettes et de l’eau partout.
     C’est pas toi qui lui fais des rillettes de thon, des flans de carottes à la tome des Bauges, des frites de patates douces, des gnocchis de patates douces, eh oui madame !
     C’est pas toi qui lui touches sa belle queue douce pendant qu’on regarde des films de Brisseau.
     C’est pas toi qui sens ses grosses couilles velues dans tes mains puis dans ta bouche débordante de bave.
     C’est pas toi qui se fait faire par lui des doigtages dont il a le secret et qui te font ruisseler de cyprine jusqu’aux chevilles.
     C’est pas toi qui lui trouves une fille de 21 ans pour baiser avec nous toute la nuit, le jour de son anniversaire.
     C’est pas pour toi qu’il échaffaudrait des barricades magnifiques devant la porte de la cuisine pour t’empêcher d’aller manger la nuit et grossir.
     C’est pas toi qui va faire des ménages à 50 balles pour se payer son coach de sport et de régime et un manteau Saint-Laurent. Tout ça pour être bien foutue et plaire à son mec.
     C’est pas toi qui vas à Divonne (3h de route) pour s’acheter 90 œufs à 3 balles pour son régime  tellement en Suisse, c’est  cher.
     C’est pas toi qui le cleanes une fois par mois, bain, gommage, coupage d’ongles des mains et des pieds jusqu’à ce qu’il saigne, poils du nez, points noirs, pate Tony & Guy sur les cheveux, débroussaillage des poils pubiens que même Zélia a vu la différence avec les photos de Patience !
     Tu dis : « le tabou est interdit ; si vous mettez des tabous sur les choses, c’est que vous n’avez pas d’arguments. » Alors applique ce principe. Non aux tabous ! Tu aimes Nabe, viens ! De toute façon, ce n’est pas pour autre chose que tu es rentrée en Europe, Noémie, tu le sais bien au fond ! On va bien se marrer. Tu connais pas le Paradis, et tu en souffres, ça se voit à ta gueule de grosse salope avec des nichons énormes !

Je t’embrasse,
Alexandra de Nabe

Portfolio bandant :

 

Alexandra

Période « Momo »

Période « Marc-Éd’ »

 

Septembre 2021

 

Juillet 2021

  Noémie